Vers un lancement avancé ?

De 6 février 2019 Actu

Le  communiqué de presse triomphaliste n’aura pas fait illusion longtemps. Le parc mondial de PlayStation 4 a beau s’approcher du seuil symbolique des 100 millions d’exemplaires, signe d’un retour éclatant de la marque dans le coeur des joueurs après l’échec relatif du format précédent, les investisseurs sanctionnent les perspectives décevantes du principal axe de l’écosystème PlayStation.

La punition a été immédiate. L’action Sony a cédé près de 8%, soit sa plus forte baisse depuis juin 2016. Habitués à des taux de croissance à deux chiffres depuis l’introduction du format vedette du groupe japonais, la dernière sortie d’Hiroki Totoki a douché leurs attentes pour l’exercice fiscal 2020. Le directeur financier a en effet alerté la communauté financière sur l’imminence de la fin de carrière de la console reine de sa génération, alors que les retombées négatives agissent d’ores et déjà sur les comptes du géant de l’électronique. Le bénéfice de la branche jeu vidéo a plongé de 14%…

Il n’en faut pas davantage à un analyste financier loin d’être isolé, de déceler le grincement des premières chaînes de montage de la PlayStation 5. « Nous avons le sentiment que le ralentissement de la croissance de la division jeux vidéo envoi un signal fort, le lancement très probable de la nouvelle console de Sony lors du prochain exercice » réagit Amir Anvardeh d’Asymnetric Advisors dans les colonnes web de l’agence Bloomberg. La fenêtre de lancement serait donc antérieure à mars 2020 selon le cabinet d’analyse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.