Stadia futur arbitre du marché ?

De 13 juin 2019 Actu

Bien que sectorisé, le rapprochement surprise entre Microsoft et Sony alimente tous les scénarios possibles. Un des plus hasardeux imagine l’extension de cette alliance à l’ensemble de la branche jeu vidéo des deux entreprises. Ce que balaie d’un revers de main le désinvolte Jim Ryan.

« A ma connaissance… aucune intégration des activités PlayStation et Xbox n’est à l’ordre du jour, souligne-t-il dans les colonnes du Financial Times. Les deux consoles conserveront leur marque propre, avec leur base de fans clairement identifiée ». Le mariage n’est donc pas pour aujourd’hui bien que cette collaboration étroite soit dictée par une nécessité industrielle « qui nous dépasse ».

Sans formellement la nommer, la plateforme Stadia pose des enjeux que le haut responsable distingue avec difficulté: « qui peut prétendre identifier une tendance claire ? Sagira-t-il d’un modèle hybride console/cloud ? Je ne sais tout simplement pas », admet J.Ryan. Il poursuit : « à quoi ressemblera l’industrie dans les cinq prochaines années ? Lorsque des entreprises puissantes partent à la conquête de votre marché, n’appréhendez pas cette nouvelle concurrence avec votre expérience de la compétition que vous avez acquise ces 25 dernières années ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.