La PS5, votre nouvelle meilleure AI

De 12 mars 2019 Actu

La destinée des brevets industriels est toujours incertaine. Si la plupart d’entre eux ne dépasse pas le stade de la curiosité de laboratoire, une infime minorité devient une brique d’une innovation plus aboutie sur le plan technologique. Le brevet qui nous intéresse ici a été fraîchement déposé par le groupe Sony et déterré des profondeurs abyssales de l’information industrielle par un passionné de hightech appelé Skullzi.

Les progrès fantastiques de l’Intelligence Artificielle (IA) interpellent les acteurs du secteur vidéoludique à plus d’un titre. Son application pourrait individualiser l’expérience du joueur en lieu et place d’une adaptation d’un programme ludique à une typologie rigide et imparfaite du profil du joueur. D’ordinaire, ce modèle adaptatif grossissait les jolies pages de papier glacé des press kits sans pour autant avoir une existence effective dans les jeux. A l’avenir, cette problématique ne sera plus l’apanage d’un développeur/VRP trop enthousiaste. Par elle-même, la PlayStation 5 serait en mesure de reconnaître le profil du joueur (expérimenté ou non) afin de proportionner le contenu d’un jeu à son niveau.

Par exemple, la barrière d’un didacticiel associé à un jeu complexe pourrait faire les frais de cette IA si celle-ci identifie le joueur comme expert. Elle pourrait de surcroît ajouter des objectifs supplémentaires relevés. Et inversement. Finie donc la programmation indifférenciée, place à une PS5 contextuelle, évolutive, en somme plus organique.

Ce brevet fait écho à une récente entrevue conduite par le site Gamingbolt.com. Les propos recueillis auprès du directeur technique de Cradle Games décrivaient une méthode similaire mais laissée à la discrétion des développeurs. « Supposons que dans Assassin’s Creed, le jeu vous apprend à accomplir des quêtes, d’entreprendre des actions distinctives et à en adapter certaines à votre façon de jouer ».

La faisabilité technologique d’une telle innovation est semble-t-il acquise à la prochaine console de Sony, avec une application qu’il imagine « progressive ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.